Arrosage automatique du jardin avec Arduino

Bonjour,
Je souhaiterais faire un petit système pour gérer l’arrosage du jardin en autonomie, et piloté par Arduino.
Le principe :

  • Tout se situe au fond du jardin, donc il faut un système d’énergie autonome. Celui-ci est assuré par une petite batterie 12V, rechargée par un panneau solaire rotatif.
  • Un Arduino nano pilote la rotation du panneau solaire (5 positions d’angle : aube : 150°, 10h : 120°, midi : 90°, 14h : 60 ° et 16h : 30° puis à 18h retour soir à la position aube, pour profiter des premiers rayons du lendemain matin) A noter que ce sont des heures solaires, donc à décaler de 2 heures en été.
  • Le soir, l’Arduino fait un test sur une sonde d’humidité : si la sonde indique qu’il y a de l’humidité, c’est qu’il a plu alors on n’arrose pas. Si la sonde ne renvoie pas d’humidité (pas de continuité électrique entre les broches), c’est que le sol est sec alors on arrose, en fin de journée.
  • Pour arroser, l’Arduino doit commander l’ouverture d’une vanne qui fait passer de l’eau d’une cuve d’eau de pluie à un réseau d’arrosage, sans pression.

Mon problème est de trouver la bonne vanne qui s’ouvre ou se ferme sans consommer d’énergie en permanence, et qui fonctionne sans pression car le système fonctionne avec des cuves de récupération, pas avec l’eau du robinet.
Je joins l’état actuel du prototype, mais on y voit une électrovanne qui consomme en permanence à l’état ouvert et qui chauffe, alors que je souhaiterais un système « bistable » qui ne consomme que pour les mouvements d’ouverture ou de fermeture. Je ne trouve pas mon bonheur chez les fournisseurs habituels …
Quelqu’un a-t-il monté un système équivalent ?
Je joins une photo de ma version 1 … largement améliorable.

Merci !

€ 9,08 22%de réduction | Électrovanne d’impulsion de débit d’eau DC4.5V 1/2 "Valve électromagnétique en laiton pour le nettoyeur d’induction d’irrigation de jardin


Ali express est ton ami.
Et si ça presse il faut prendre une vanne 1/4 de tour

Et la motoriser avec un moteur 12v et une came (ça doit se réaliser en impression 3d)

Merci beaucoup @gaeldu63 , la vanne que tu proposes semble convenir !
Mes multiples recherches n’ont jamais abouti à ce produit ; je n’avais pas écrit les mots « impulsion » et « bistables », donc cela ne m’a pas orienté là dessus. La commande est passée ; plus qu’à être patient !
Pour ta 2ème solution (vanne 1/4 de tour + servo moteur), j’y ai pensé mais j’avais peur que le servo moteur n’ait pas assez de couple pour manipuler la manette qui résiste un peu à la main. Je vais sans doute essayer également, pour m’en assurer.
A suivre donc ; en attendant, l’arrosage est fait selon la méthode ancestrale …:wink:

Le jardinage est aussi un moment de détente.
Je pense qu il 'e faut trop en automatiser de trop.
Attention celle que je t ai montrer est en 4.5v

De ce que je vois, ce n’est pas du tout une vanne ‹ bistable › au sens ou elle reste dans l’état sans alimentée, mais une vanne avec 2 état stables… selon si elle est alimentée ou pas.

C’est plus un robinet motorisé que tu peux trouver pour ce genre d’usage, de ce genre là

Merci @alex , c’est vrai que je m’y perds un peu avec tous ces produits qui se ressemblent, (pour moi qui suis novice en hydro… philie :slight_smile: )
Je suis en train de voir l’impression d’un raccord pour une vanne 1/4 de tour avec un servomoteur un peu puissant, et je verrai également ce que tu m’indiques. Le grand enjeu est la consommation minimale d’électricité pour ne pas avoir à investir dans une batterie surdimensionnée.
et pour répondre à @gaeldu63, c’est pour prévoir l’arrosage pendant mes périodes d’absences estivales … :wink:
Merci de vos conseils !!

Je découvre un peu aussi ce qui existe, aliexpress est un énorme catalogue, mais c’est « le bazar chinois » avec des valves qui côtoient les chaussettes dans le rayon des décorations de skate board… :smiley:

J’ai ai trouvé une autre (budget supérieur) qui présente quelques détails techniques

On voit un peu ‹ les tripes › de la valve, avec un petit moteur à charbons suivi d’un train d’engrenages qui démultiplient.

Il y a l’option de pouvoir ouvrir ou fermer manuellement, ça peut être intéressant dans ton cas…

Je trouve intéressant les options de câblage interne
CR201 : Lorsque l’on alimente, un interrupteur fin de course ouvre le circuit, on retourne l’alimentation pour changer de sens
CR301 : idem pour les fin de course, mais un fil pour ouvrir, l’autre pour fermer
CR501 : les fins de course sont indépendants, reliés au même point commun (a la masse ou isolé…?) et on retourne l’alimentation pour changer de sens
CR701 : les fins de course sont indépendants, et alimentation d’un fil pour chaque sens

Le plus simple et basique, ça serait le premier modèle piloté par un pont en H, mais pour introduire une capacité de ‹ surveillance ›, le modèle 701 est le plus souple avec les interrupteurs de fin de course totalement accessible.

Avec quelques diodes judicieusement positionnées, il est possible d’avoir en même temps la fiabilité d’un modèle dont les fins de course interrompent l’alimentation (très utile en cas de crash du microcontrôleur) et de faire un monitoring de l’état de la valve. (est-ce qu’elle est bien arrivée en position fermée comme demandé il y a 10 secondes ?)

Le pilotage dans tout les cas peut se faire avec un module de ce genre, qu’on peut utiliser aussi bien pour les modèles avec un fil par sens de commande que pour les modèles par inversion de sens. (Peut-être as-tu déjà L298N qui traine ?)

Note : la vanne existe aussi avec un corps de distribution en 3 voies Vanne électrique 12V 24V cc 5V cc 12V cc 24V cc 24V 2/3/5/7 fils, 3 voies en laiton DN15 1/2 ''Horizontal L Port T Port vanne motorisée à l'eau | AliExpress


Merci encore @alex. En attendant d’étudier une version plus appropriée d’electrovanne, je me suis concentré sur l’idée de @gaeldu63, soit une motorisation de robinet 1/4 de tour classique.
Le modèle ci-joint est un peu rustique, mais il fonctionne très bien … en laboratoire. Je ne garantis pas la perennité par tous les temps en extérieur, mais c’est l’étape d’après !
A suivre donc …

Pour faire plus simple tu peux aussi regarder ce qui a ete fait sur ce site:

Pour de l’arrosage ca utilise des pieces un peu plus simple et moins cheres a l’achat

Merci pour cette vidéo @raoulh !
En fait, j’avais fait de nombreuses versions de mon arroseur autonome, et ce qui m’a bloqué, dans chaque cas, c’était la maîtrise de l’énergie, pour que l’arduino marche 24h/24, car l’appareil était au fond du jardin, avec uniquement un apport d’énergie solaire, que je n’arrive pas bien à dompter.
Finalement, mon arroseur (2021) a marché sans arduino, avec un programmateur et une électrovanne, branchés sur une batterie 12V. (suite au conseil de @alex).
C’est pertinent de ressortir le sujet, maintenant que nous sommes en mars, je pense que je vais retenter un autre arroseur, avec pompe, cette fois, qui nécessitera plus d’énergie, mais je ne suis pas un pro de l’énergie solaire avec conversion en 12V et accumulation pour les jours sans soleil… S’il y a des conseils de matériel (panneau + convertisseur + chargeur de batterie + batterie), je suis preneur !

J aurai enlevé la poignee de la vanne ça aurai economiser du plastique et du temps d impression.

J’ai enfin repris mon projet de mesure de la hauteur d’eau de mon puits. Le résultat me satisfait puisque la précision est autour des 10cm ce qui est suffisant pour mon application qui est :

  • D’arrêter d’arroser avant de désamorcer la pompe.
  • D’avoir une idée sur la nappe phréatique en vérifiant le temps que met le puits à retrouver sa hauteur nominale.
  • Vérifier les variations de hauteur nominale en fonction de la saison et du climat.
  • Eventuellement savoir à peu prêt combien d’eau j’utilise lorsque j’arrose.

Bref tout savoir sur mon puits.

Pour le moment je ne coupe pas la pompe lorsque que la hauteur devient critique mais ce serait assez simple à faire avec une PIN I/O puisque le tout est piloté par un ESP8266. Je me suis aussi affranchi de l’alimentation électrique car j’ai du 220V à proximité.
La mesure est faite en utilisant un capteur de pression. La transformation de pression en hauteur à été faite en mesurant à la mano. Afin de vérifier la linéarité de la courbe pression/hauteur, une mesure à été faite tous les 10cm et la courbe est pratiquement linéaire.

image

Les informations (hauteur, volume et moyenne de la valeur brute du capteur) sont affichées en temps réel. Il y a une mesure toutes les 2 secondes et 10 mesures sont moyennées pour afficher la valeur sur les 2 interfaces toutes les 20 Secondes.

Il y 2 interfaces

1 écran SSD1306 directement sur le puits :

Une page web rafraichie en temps réel :

La liaison passe en WIFI car j’ai un répéteur WIFI dans ma chaufferie qui est proche du puits. Vue la sensibilité des informations, il n’y a aucune protection d’accès mais il faut être sur le réseau local.

Le code se trouve ci-dessous :

pression_eau.ino (7,4 Ko)

Le code html est ici (zippé car les .h ne sont pas autorisés sur le site)

index.zip (787 Octets)

1 « J'aime »